La construction écologique en Guyane !

La construction cologique en Guyane
2319-16.JPG
_MG_9917.jpg
009-Trésorerie-Générale.jpg
Sans titre5.jpg
Accueil Architecture durable L'approche bioclimatique L'implantation et l'orientation

L'approche bioclimatique

L'implantation et l'orientation

L’implantation du bâtiment est la première étape de l’architecture bioclimatique.
Les obstacles naturels et artificiels, le choix des orientations des façades, l’environnement immédiat du bâtiment ont une influence significative sur les conditions de confort thermique à l’intérieur de celui-ci.
L’étude du terrain et du climat permet d’exploiter au mieux le potentiel de rafraîchissement et de protection solaire.

Vous avez fait l’acquisition d’un terrain... ne coupez pas tout ! Avant de couper les arbres et de commencer le terrassement, étudiez bien votre nouveau terrain. Observez les obstacles autour, ils peuvent modifier les vents ou faire de l’ombre. La végétation et les arbres peuvent apporter de l’humidité et rafraîchir votre future maison. Étudiez aussi la topographie, une colline peut favoriser la ventilation naturelle.
Les caractéristiques climatiques ainsi que les éléments environnants sont tous à prendre en compte lors de l’implantation de la maison sur le terrain.

L’implantation sur le terrain

La ventilation naturelle est le principe le plus important dans l’architecture bioclimatique en climat équatorial. Le vent permet de rafraîchir la maison naturellement, examinez la direction du vent et la circulation de l’air sur votre terrain. Essayez de vous placer là où le vent a le plus de potentiel à circuler librement.

Afin de favoriser la ventilation naturelle, éloignez-vous le plus possible d’un obstacle pouvant gêner la circulation du vent sur le terrain. À partir de 4 fois la hauteur de l’obstacle dans le sens du vent, la ventilation est possible.Elle est idéale à plus de 12 fois la hauteur de l’obstacle et 4 fois la hauteur de l’obstacle perpendiculairement au sens du vent.
Observez aussi les bâtiments ou les collines autour de vous, ce sont peut-être des obstacles aux rayons du soleil ou à la circulation du vent. La pente au vent d’une colline est une zone favorable pour l’implantation de la maison. L’ombre d’un obstacle ou des arbres sur la maison en fin de journée permettent d’atténuer l’ensoleillement qui peut être désagréable, surtout dans les pièces situées à l’Ouest.

L’étude de la topographie et de l’environnement de proximité permettra aussi de détermier la forme à donner à la maison ainsi que le type de toiture envisageable, et même le type d’ouvrants !
Une maison en bord de mer doit être plus protégée qu’une maison en forêt ou en plaine. Elle sera moins haute, aura une faible inclinaison de toiture et des ouvertures permettant de réguler la ventilation.
Une analyse du sol vous permettra de découvrir certaines zones pouvant être inondables. Le vent passant au-dessus de cette zone sera plus frais. Pourquoi ne pas en profiter pour apporter un peu plus de fraîcheur !
L’étude du sol sur le terrain vous permettra de définir la zone la plus favorable à l’implantation de votre maison. Pensez à l’accès en voiture, au jardin, un terrain de jeux ou un atelier ... Utilisez les capacités de votre terrain pour vos envies !

L’orientation

Vous savez maintenant où construire la maison sur le terrain, il faut maintenant correctement l’orienter vers les vents dominants. C’est par la façade principale de la maison que va rentrer l’air extérieur utile à la ventilation naturelle.

orientation
Le plus favorable est de vous orienter entre - 45° et + 45° de la direction des vents dominants, généralement ENE.
Toutefois, étudiez bien la direction du vent, chaque site est différent ! De plus, le vent change de direction en cours d’année, notamment en saison sèche.

Ainsi, il peut être intéressant de ne pas être orienté totalement face au vent en saison des pluies, surtout en bord de mer.
Ou alors, être orienté de façon à bien prendre le vent en saison sèche afin de favoriser la ventilation naturelle lors de cette saison plus chaude.

Attention ! Si vous climatisez la maison ou une partie, il faut orienter les pièces climatisées de manière à avoir le moins de soleil possible. Donc avec les grandes facades face au Sud et non plus à l’Est. L’étude de l’orientation aura pour but de minimiser les apports thermiques et non plus la recherche d’une ventilation naturelle.



L’environnement proche

vegtalisationAprès avoir conçu votre maison, pensez à l’environnement proche de la maison, prévoyez de planter !

Le sol reflète la lumière du soleil et réchauffe l’air ambiant. Évitez un sol nu ou aménagé de matériaux réfléchissants. Une bande végétale d’au moins 3 mètres de large doit protéger la périphérie de la maison.
Préférez un gazon ou utilisez les arbres pour ombrager le sol et les façades de la maison. Les arbres pourront aussi faire de l’ombre sur la maison, elle en restera d’autant plus fraîche. Mais attention à ce qu’ils n’empêchent pas la bonne circulation du vent !
Dans tous les cas, prévoyez de planter  après les travaux. La végétation apporte un air frais ambiant autour de la maison.



 
Site internet financé par la Région Guyane
Tous droits réservés - Informations légales & techniques
Haut de page