La construction écologique en Guyane !

La construction cologique en Guyane
2319-16.JPG
006-Trésorerie-Générale.jpg
009-Trésorerie-Générale.jpg
Sans titre5.jpg
Accueil Solutions techniques L'éolien L'énergie éolienne

L'éolien

L'énergie éolienne

Une éolienne permet de convertir l'énergie cinétique du vent en énergie mécanique.
L'énergie éolienne est aujourd'hui l'énergie propre la moins coûteuse à produire, ce qui explique l'engouement fort pour cette technologie. Après un développement principalement terrestre, il semblerait que le futur de l'énergie éolienne se joue en mer où des monstres de plusieurs mégawatts commencent à émerger.
Les éoliennes sont utilisées pour produire de l'électricité qui est consommée localement (sites isolés), ou injectée sur le réseau électrique (éoliennes connectées au réseau).

Pourquoi l'éolien ?

 

450eolienneLa consommation croissante de nos ressources énergétiques (pétrole, gaz, charbon, etc.) entraîne aujourd'hui des dysfonctionnements majeurs. Une trop grande dépendance énergétique des pays peuvent augmenter leurs prix de manière soudaine (comme lors des deux chocs pétroliers en 1973 et 1979). Les ressources fossiles sont limitées et seront bientôt épuisées. Il importe de cesser leur surconsommation. Par ailleurs, la combustion de ces ressources fossiles génère des pollutions (émissions de gaz à effet de serre) responsables du dérèglement climatique.
Ce constat impose une prise de conscience de l'ensemble des décideurs politiques, des industriels et des citoyens afin de favoriser la mise en place de nouveaux moyens de production d'énergie, plus propres et respectueux de l'environnement.
En associant le développement des énergies renouvelables (soleil, vent, biomasse, etc...) aux économies d'énergie, il est possible de lutter contre l'effet de serre et le changement climatique.

 

Quelle quantité d'électricité produit une éolienne ?

Une éolienne d'une puissance de 2 Mégawatts produit annuellement environ 4400 Mégawattheures, soit la consommation électrique d'environ 1500 logements en Guyane.

Quelle est la durée de vie d'une éolienne ?

Une éolienne moderne est conçue pour fonctionner pendant environ 120 000 heures durant ses 20 années de durée de vie. A titre de comparaison, cette durée est largement supérieure à celle d'une voiture qui n'est que de 4 000 à 6 000 heures.

Les éoliennes réduisent-elles les émissions de gaz à effet de serre ?

Le Réseau de Transport de l'Electricité a confirmé dans son bilan prévisionnel 2007 que l'électricité éolienne injectée sur le réseau se substitue à la production des centrales traditionnelles, ce qui évite la production de gaz à effet de serre ou de déchets nucléaires.

Combien coûte une éolienne ?

Les coûts de fabrication, de transport et de construction d'une éolienne se chiffrent entre 1 et 1,3 million d'euros par mégawatt.

 

Avantages de l'énergie éolienne.

 

C'est une source d'énergie renouvelable et inépuisable, non polluante et avec un faible impact sur l'environnement.
Elle a également les avantages suivants :

  • Création d'emploi : l'entretien d'un parc éolien crée un seul emploi, mais l'étude, la fabrication, le montage et la maintenance d'un projet éolien génère plusieurs dizaines d'emplois. Le secteur étant en expansion, il y a là une source de nouveaux emplois non négligeables.
  • Un autre avantage pour la région, les taxes professionnelles et foncières payées par les exploitants du parc éolien.
  • Environnement : une éolienne ne produit aucun rejet nocif pour la santé et l'environnement, ni pour les riverains, ni pour les générations futures. Elle permet surtout de créer de l'électricité totalement propre.
  • Un autre avantage de cette énergie est que seulement 2 % du sol est requis pour les éoliennes lors de l'installation de grands parcs éoliens. Ainsi, toute la surface restante est disponible pour toute autre forme d'utilisation (exploitation agricole, élevage,...).
  • Attrait touristique : c'était au départ une conséquence qui n'avait pas été envisagée. Les touristes viennent parfois de loin pour observer et s'informer sur les éoliennes. Les retombées financières sur la région ne sont pas négligeables (hotellerie, restauration).

 

Inconvénients de l'énergie éolienne.


  • Le principal inconvénient est le coût élevé d'un projet éolien (de l'étude à l'exploitation). Toutefois, cet aspect pourrait s'améliorer avec les économies d'échelle réalisées si l'éolien se développait un peu plus. Comparée à d'autres sources d'énergie, elles aussi très coûteuses et beaucoup plus polluantes, l'éolien a de quoi séduire.
  • Autre inconvénient, l'éolienne en fin de vie est démantelée et ne laisse aucune trace dans le paysage, sauf le socle en béton destiné à la stabiliser. Ce bloc est difficile à extraire de la terre, il reste donc enfoui à l'emplacement de l'éolienne.

 

Comment fonctionne une éolienne ?

393schema_eolienne.svg

 

Une éolienne est un dispositif mécanique destiné à convertir l'énergie du vent en électricité. Elle est composée des principaux éléments suivants :

  • Un mât, haut d'une centaine de mètres en moyenne, qui soutient la nacelle afin que celle-ci puisse capter des vents plus hauts donc plus forts.
  • Une nacelle, située en haut de ce mât, qui comporte toute l'installation de production d'électricité.
  • Un rotor, auquel sont fixées les trois pales, qui entre en mouvement rotatif grâce à l'intensité du vent et fait ainsi tourner un arbre mécanique. Un multiplicateur augmente la vitesse de celui-ci, cette énergie est enfin convertie en électricité par une génératrice.

 

Le montage sur site d'une éolienne est une opération courte (une à deux semaines) mais complexe. Les principales étapes sont les suivantes :

  • L'aménagement des accès et de la plate-forme de montage.
  • La construction de la fondation qui supportera le poids de l'éolienne.
  • Le raccordement au réseau électrique.
  • Le montage de l'éolienne à l'aide d'une grue.

 

Les éoliennes sont dépendantes du sens et de la force du vent, certaines sont équipées d'un système orientant les pales dans le sens du vent. D'autres modèles comportent un frein pour ralentir la vitesse de rotation des pales lorsque le vent souffle trop fort. En effet, une vitesse de rotation trop importante pourrait endommager la structure.

 

A l'intérieur d'une éolienne.

sans_titre-1

 

 

1 : Rotor
2 : Pales
3 : Nacelle
4 : Mât
5 : Dispositif d'orientation de la nacelle
6 : Boîte de vitesse
7 : Frein
8 : Système de désenclenchement
9 : Boîtier électronique de contrôle
10 : Générateur électrique
11 : Anénomètre et contrôle de la direction du vent

 

 

 

Une éolienne produit de l'électricité lorsque la vitesse de vent se situe entre 3 mètres par seconde (force suffisante pour entraîner la rotation des pales) et 25 mètres par seconde. Lorsque ce dernier seuil de vitesse est atteint, un dispositif présent dans la nacelle se met alors en marche, celui-ci actionne le frein du rotor ainsi qu'une modification de l'inclinaison des pales, ce qui conduit à un arrêt de la machine tant que le vent ne faiblit pas.

 

Actionnées par le vent, les pales fixées sur le rotor entraînent une génératrice électrique installée dans la nacelle. Le courant ainsi produit, d'une tension de 400 à 690 Volts, est ensuite transporté par câble souterrain jusqu'au poste de livraison. Il y est élevé à une tension supérieure (20 000 V) afin d'être injecté sur le réseau national.

 

Aspects environnementaux.


La prise en compte des impacts d'un projet éolien sur le milieu naturel et son environnement fait l'objet d'études approfondies réalisées par des bureaux d'études spécialisés et d'une concertation avec les associations de protection de l'environnement et les experts locaux.

L'avifaune.

L'impact environnemental le plus souvent cité pour un projet de parc éolien concerne l'avifaune (oiseaux, chauves-souris, etc.). Le risque de collision n'est pas nul mais très faible pour les oiseaux, et il est avéré que les lignes électriques haute tension sont des facteurs de mortalité bien plus importants tout comme les surfaces vitrées ou les routes.

La faune sauvage.

Pendant le chantier, les grands animaux peuvent éventuellement être dérangés. Dans les sites les plus sensibles, il est donc important d'organiser les gros travaux en dehors de la période de reproduction de la plupart des animaux.

Eoliennes et paysage.

Les éoliennes de dernière génération sont des structures de grande dimension atteignant plus de 100 mètres de haut, elles ne peuvent donc pas être cachées ou dissimulées. Cet impact visuel est souvent ressenti comme une dégradation du cadre de vie. Un effort tout particulier est apporté à la prise en compte de l'intégration des parcs éoliens dans le paysage. Des paysagistes professionnels attachent une importance toute particulière à une conception préservant le patrimoine existant et les particularités du paysage d'origine.

L'implantation des éoliennes est aujourd'hui très encadrée. Les règles d'urbanisme et les servitudes techniques sont nombreuses et contraignantes. Le permis de construire délivré par le Préfet inclut l'avis de tous les services de l'état concernés, la conformité avec le Plan d'Occupation des Sols ou le Plan Local d'Urbanisme, l'avis du commissaire enquêteur, et enfin l'avis de la Commission Départementale des Sites, Perspectives et Paysages. De plus, les attentes des riverains sont largement prises en compte lors de l'enquête publique.

L'acoustique.

Si le bruit a pu constituer un problème avec les éoliennes de «première génération» qui faisaient appel à des technologies aujourd'hui obsolètes, les émissions sonores des éoliennes modernes ont été réduites grâce à un certain nombre d'innovations technologiques :

  • Pour réduire le bruit aérodynamique (extrémité de la pale qui fend l'air), les pales ont été améliorées et leur conception se rapproche aujourd'hui de celle d'une aile d'avion très profilée.
  • Pour réduire le bruit mécanique au niveau de la nacelle, les constructeurs ont mis au point des engrenages plus silencieux, des arbres de transmission sur coussinets amortisseurs ou encore des nacelles capitonnées.

En s'éloignant de l'éolienne, le bruit s'atténue pour atteindre des niveaux d'environ 35 dB (A) à 500 m, ce qui correspond au volume sonore d'une conversation à voix basse.

Eoliennes et CO2.

L'énergie éolienne contribue à la réduction des émissions de gaz à effet de serre, car son processus de production électrique ne génère ni déchet ni gaz à effet de serre.
Elle contribue également à l'indépendance énergétique du pays, car elle injecte sur le réseau l'énergie qu'elle a produit en convertissant la ressource naturelle du vent, disponible en quantité illimitée à l'échelle humaine.

 


 
Site internet financé par la Région Guyane
Tous droits réservés - Informations légales & techniques
Haut de page