La construction écologique en Guyane !

La construction cologique en Guyane
Salon habitat 2008.jpg
_MG_6045.JPG
_MG_5904.jpg
31_lycee_damas_231106.jpg
Accueil Architecture durable L'approche bioclimatique L'éclairage naturel

L'approche bioclimatique

L'éclairage naturel

La stratégie de l’éclairage naturel vise à mieux capter et faire pénétrer la lumière naturelle, puis à mieux la répartir et la focaliser. On veillera aussi à contrôler la lumière pour éviter l’inconfort visuel.

L’utilisation intelligente de la lumière naturelle permet de réduire la consommation électrique consacrée à l’éclairage.

Capter

Une partie de la lumière du jour est transmise par les vitrages à l’intérieur du bâtiment. La quantité de lumière captée dans un local dépend de la nature et du type de paroi vitrée, de sa rugosité, de son épaisseur et de son état de propreté. L’aménagement des abords peut aussi créer une barrière à la pénétration rasante du rayonnement d’hiver ou d’été, tout en laissant une large ouverture à la lumière du ciel. Inversement, des surfaces réfléchissantes au sol (dallage, plan d’eau) peuvent contribuer à capter davantage de lumière.

Pénétrer

La pénétration de la lumière dans un bâtiment produit des effets de lumière très différents non seulement suivant les conditions extérieures (type de ciel, trouble atmosphérique, saison, heure du jour et dégagement du site) mais aussi en fonction de l’emplacement, l’orientation, l’inclinaison, la taille et le type des vitrages. L’éclairage latéral fournit une lumière dirigée, qui souligne généralement le relief, mais limitée en profondeur, contrairement à l’éclairage zénithal qui est beaucoup plus uniforme, mais possible qu’au dernier niveau des bâtiments.

Répartir

La lumière se réfléchit d’autant mieux sur l’ensemble des surfaces intérieures des locaux que le rayonnement ne rencontre pas d’obstacles dus à la géométrie du local ou au mobilier, et que les revêtements des surfaces sont mats et clairs. Elle peut également être diffusée par le type même du vitrage utilisé (translucide) ou par des systèmes de réflecteurs, qui permettent à la lumière de gagner le fond du local.

Protéger et contrôler

La pénétration excessive de lumière naturelle peut être une cause de gêne visuelle (éblouissement, fatigue). Elle peut se contrôler par la construction d’éléments architecturaux fixes (surplombs, bandeaux lumineux ou lightshelves, débords de toiture, etc.) associés ou non à des écrans mobiles (marquises, volets, persiennes ou stores).

Focaliser

Il est parfois nécessaire de focaliser l’apport de lumière naturelle pour mettre en valeur un lieu ou un objet particulier. Un éclairage zénithal - ou latéral haut - crée un contraste lumineux important avec l’éclairage d’ambiance, moins puissant. Un atrium au centre d’un bâtiment permet aussi à la lumière du jour de mieux pénétrer dans le bâtiment tout en créant un espace de circulation et de repos attrayant. Des bâtiments hauts et profonds peuvent ainsi recevoir la lumière naturelle en leur cœur par le biais de conduits lumineux.
 
Site internet financé par la Région Guyane
Tous droits réservés - Informations légales & techniques
Haut de page