La construction écologique en Guyane !

La construction cologique en Guyane
2319-16.JPG
_MG_9917.jpg
009-Trésorerie-Générale.jpg
Sans titre5.jpg
Accueil Solutions techniques Les éco-gestes À la maison

Les éco-gestes

À la maison

À la cuisine, au salon, dans la salle de bain... de la cuisson aux veilles des appareils électriques, nous pouvons adopter à la maison de nombreux « petits gestes malins » permettant de diminuer le volume de notre poubelle et de faire des économies...

La cuisine :

La cuisson :

  • Consultez l'étiquette énergie avant d'acheter et optez pour un appareil de classe A.
  • Les casseroles isolantes à double paroi permettent d'économiser 50 % d'énergie.
  • Un couvercle sur une casserole, c'est un quart d'énergie dépensé en moins pour la cuisson.
  • Achetez des casseroles adaptées à la surface de vos plaques de cuisson. (La réciproque est vrai en conseillant d'utiliser le plaque adaptée à la taille de votre casserole)
  • Optez pour des plaques de cuisson avec thermostat intégré.
  • Les marmites à vapeur (cocottes-minute) cuisent les aliments plus vite et avec 4 à 6 fois moins d'énergie que les casseroles traditionnelles.
  • Eteignez vos plaques électriques 5 minutes ou le four 10 minutes avant la fin de cuisson et profitez de la chaleur résiduelle. Celle-ci est amplement suffisante pour terminer la cuisson.
  • Cuisinez avec le moins d'eau possible. C'est plus rapide et plus économique. Et d'autant plus si vous utilisez des casseroles ou poêles à fond épais.
  • Une fois que l'eau est à ébullition, baissez la puissance afin de maintenir l'ébullition.
  • Pour chauffer de l'eau, utilisez une bouilloire électrique. C'est plus rapide et économique qu'avec une casserole.
  • Attendez la décongélation des aliments avant de les cuire. Et mieux sortez les aliments du réfrigérateur un peu avant la cuisson.
  • Les cuisinières avec plaques en vitrocéramique consomment entre 5 et 20 % d'électricité en moins que les modèles traditionnels avec plaques en fonte. Les systèmes à induction font encore mieux et permettent 35 % d'économie.
  • Une partie de l'électricité produite en Guyane provient de la centrale thermique de Dégrad des Cannes. Elle utilise de l'énergie fossile et produit de CO2. Les cuisinières à gaz utilisent aussi de l'énergie fossile et produisent du CO2 mais peuvent s'avérer avantageuses. La chaleur produite est disponible immédiatement et rend tout préchauffage inutile. Cuisiner au gaz permet aussi de décharger le réseau électrique aux heures de pointe.
  • Le four à micro-ondes est avantageux s'il est utilisé pour réchauffer ou cuire de petites quantités d'aliments. Chauffer un peu de lait coûte 3 fois moins cher que sur une plaque. Pensez à laisser reposer vos plats quelques minutes pour homogénéiser la chaleur.
  • Un four consomme nettement plus que les plaques de cuisson. Les modèles à air pulsé produisent une chaleur plus homogène que les fours traditionnels. Ils offrent une meilleure cuisson, à une température de 15 à 20ºC inférieure à celle d'un four traditionnel.
  • Le préchauffage du four consomme beaucoup d'énergie et n'est que rarement nécessaire.
  • Evitez d'ouvrir la porte du four inutilement, un coup d'œil à travers la vitre suffit.
  • Effectuez un nettoyage fréquent du four, mais préférez un modèle autonettoyant catalytique à un système à pyrolyse beaucoup plus gourmand.

La vaisselle :

  • Un bon lave-vaisselle bien rempli est plus économe en eau qu'une vaisselle à la main. Mais évidemment pas en électricité, sans compter l'énergie grise nécessaire à sa fabrication. Une machine n'est vraiment utile que pour les familles.
  • Ne rincez préalablement que les plats les plus sales.
  • N'enclenchez le lave-vaisselle que lorsqu'il est plein.
  • Utilisez le programme économique.
  • Contrôlez régulièrement les joints et tuyaux. Nettoyez le filtre souvent.
  • Dosez vos produits correctement. Choisissez des produits sans phosphate.
  • Raccordez votre lave-vaisselle directement au circuit d'eau chaude, si celle-ci est produite grâce à une source d'énergie renouvelable (solaire, biomasse...).
  • Achetez des appareils économes. En 15 ans d'utilisation, un lave-vaisselle de classe B ou C coûte environ 200 Euros en eau et en électricité. Un appareil de catégorie A fait baisser ce coût de 50 à 60 Euros.
  • Pour une vaisselle faite à la main, inutile de surcharger de produit vaisselle. "Une seule goutte suffit" comme disait un fabriquant. Cela réduira votre fréquence d'achat et limitera la pollution.
  • Lors d'une vaisselle à la main ne faites pas couler l'eau inutilement. Utiliser une bassine ou boucher votre évier. Et enfin soyez patient au rinçage, un gros débit d'écoulement du robinet engendre du gaspillage d'eau.

Le froid :

  • Privilégiez un appareil de classe A, ou mieux encore, des appareils classe A+, A++ et T (Tropical, conçus pour fonctionner optimalement sous nos conditions climatiques).
  • Evitez de placer les appareils de production de froid près d'une source de chaleur (fenêtre ensoleillée, radiateur, cuisinière...)
  • Evitez de laisser la porte de vos appareils ouverte trop longtemps.
  • Dégivrez vos appareils régulièrement. La consommation d'un congélateur augmente de 30 % avec 3 mm de glace sur ses parois, et double à partir de 5 cm.
  • Réglez le thermostat du congélateur à -18°C. A -20°C, pour seulement 2 degré en moins, il consomme 5 % d'énergie en plus.
  • Réglez le thermostat du réfrigérateur à 5°C avec l'aide d'un thermomètre. Chaque degré en moins augmente la consommation de 5 %.
  • Ne jamais laisser fonctionner la position «super congélation» en permanence. A réserver pour de courtes périodes.
  • Attendez que les aliments soient refroidis avant de les ranger dans le frigo.
  • Placez les aliments à décongeler dans le frigo. Le froid qu'ils génèrent ne sera pas perdu et allégera d'autant la charge du réfrigérateur.
  • Contrôlez l'état des joints et veillez à ce que la grille d'aération reste libre et propre.
  • En cas d'absence prolongée, videz, puis débranchez l'appareil et laissez la porte ouverte.
  • Choisissez un appareil adapté à vos besoins - en contenance (environ 80 litres par personne en ville et 120 à la campagne) et en pouvoir réfrigérant. Le nombre d'étoiles sur un congélateur indique sa capacité à produire du froid.
    • 6ºC : pour conserver des aliments quelques jours, sans les congeler.
    • -12ºC : pour conserver des aliments congelés pendant trois semaines.
    • -18ºC : pour conserver des aliments congelés jusqu'à la date limite de consommation.
    • -18ºC et moins : il est possible de congeler des aliments frais et de les conserver pendant plusieurs mois.
  • Privilégiez les congélateurs bahut (horizontal), plus économiques à l'usage et un peu moins chers à l'achat que les modèles armoire (vertical).
  • Les réfrigérateurs et les congélateurs contiennent des produits toxiques. En fin de vie, il est obligatoire de les ramener chez votre revendeur pour une élimination respectueuse de l'environnement.

L'alimentation :

  • Ne laissez pas l'eau couler inutilement.
  • Buvez de l'eau du robinet. Elle est contrôlée, économique (jusqu'à 100 fois moins chère que l'eau en bouteille) et elle n'a pas d'emballage. Si l'eau sent le chlore, il suffit de la laisse reposer au réfrigérateur dans une carafe.
  • Cuisiner les restes. Prendre le temps de faire soi-même les gâteaux, les yaourts...
  • Vérifier les dates de péremption, cela évite le gaspillage.
  • Ne surconsommez pas de la viande. En France nous consommons prés de 3 fois trop de viande (230g/jour environ alors que des étude tendent à montrer que 90g/jour sont suffisant.) L'élevage de bétail est responsable à 18% de l'effet de serre, notamment par les énergie qu'elle induit, mais aussi est surtout du fait qu'elle engendre une expansion déraisonnable des champs de céréales dans le but de nourrir ces animaux. Ainsi les champs de soja, importante céréale dans cette alimentation et l'une des premières cause de déforestation de l'Amazonie Brésilienne.

Les déchets :

  • Triez et compactez vos déchets.
  • Autant que possible, choisissez des produits sans emballages lors de vos achats.
  • Réutilisez vos sacs plastiques jetables.
  • Privilégiez des sacs permanents pour transporter vos achats.
  • Si vous avez un jardin, compostez vos déchets alimentaires et végétaux. Cela réduit votre poubelle et vous permet d'obtenir un excellent engrais pour vos plantations. De plus, ces déchets sont "humides". Ils nécessitent donc pour les détruire en centre d'incinération une grande quantité d'énergie.
  • Réduire ses déchets et leur volume, c'est réduire les transports pour leur collecte et l'énergie nécessaire à leur traitement.

Les appareils électriques :

L'éclairage :

  • Éteignez la lumière lorsque vous quittez une pièce.
  • Dépoussièrez régulièrement les abat-jour et les ampoules. Vous récupérez ainsi jusqu'à 30 % de luminosité.
  • Utilisez des ampoules basse consommation qui consomment jusqu'à 5 fois moins d'énergie et mieux, utilisez des ampoules à Leds qui consomment environ 10 fois d'électricité.

Les veilles :

  • Branchez vos équipements informatiques sur une multiprise avec interrupteur pour éteindre les veilles. Et même le modem ADSL, gros consommateur d'électricité.
  • Branchez votre téléviseur et ses périphériques sur une multiprise avec interrupteur pour éteindre les veilles.
  • Débranchez le chargeur de votre téléphone dès que la batterie est rechargée, ainsi que tout autres chargeurs de batteries.
  • Achetez un chargeur de piles et utilisez des piles rechargeables. Ainsi vous réduisez la quantité de piles à mettre au recyclage. N'oubliez pas que les piles contiennent des produits hautement toxiques. Ne les gaspillez donc pas et ne les jeter pas dans vos poubelles ou dans la nature. Des bacs de récupération existent chez les commerçants.

La salle de bain et le linge :

La toilette :

  • Pour la toilette, privilégiez les savonnettes, les gants de toilette et choisissez des produits en grand conditionnement ou rechargeables.
  • Si cela ne vous irrite pas rasez vous au savon. Il est le principal ingrédient de votre mousse à raser et ainsi vous économisez de l'argent, mais aussi des emballages sophistiqués.
  • Ne jamais laisser couler de l'eau inutilement et pensez à ouvrir modérément votre robinet. A défaut il existe dans le commerce des limiteurs de pression.
  • Prendre des douches plutôt que des bains.
  • Installez une douchette, et utiliser le bouton stop-douche situé sur le pommeau.
  • Installez une chasse d'eau à double commande ou un système stop eau dans les toilettes. Petit "truc" : Si vos toilettes n'ont pas de chasse d'eau économique, vous pouvez glisser dans votre réservoir une bouteille d'eau pleine et fermé. Ainsi vous économiserez à chaque utilisation ce volume d'eau.
  • Vous allez construire, ou rénovez. Vous êtes vous documenté sur les toilettes sèches et/ou la récupération d'eau de pluie pour votre chasse d'eau ?
  • En Guyane l'eau "froide" ne l'est pas vraiment. Nous devrions plus parler d'eau tempérée puisqu'elle coule de vos robinets à environ 20°C. A ce titre avez-vous pensé à votre consommation d'eau chaude ? Avez-vous essayé de vous doucher seulement à l'eau "tempérée" ? Si cela fait déjà partie de vos habitudes et si l'usage de l'eau chaude n'est que ponctuel ... Débranchez votre chauffe eau ! Même si vous ne l'utilisez pas votre chauffe eau est l'un des plus important appareil consommateur en électricité de votre maison, car même sans l'utiliser, il maintient son eau à une température de 65 à 70°C.

Le linge :

  • Si vous utilisez une machine à laver, ne la faite tourner que lorsqu'elle est pleine.
  • Privilégiez les lavages à froid (En Guyane, du fait de la température ambiante de l'eau, un lavage à froid équivaux à un lavage à 20°C (et plus)).
  • Raccordez votre lave-linge directement au circuit d'eau chaude, si celle-ci est produite grâce à une source d'énergie renouvelable (solaire, biomasse...).
  • Respecter les dosages de lessive et adoucisseurs. Accroître les dosages recommandés ne lave pas mieux.
  • Privilégiez le séchage à l'air libre.
  • N'utilisez jamais de sèche-linge en saison sèche.
  • Préférez les sèche-linge avec pompe à chaleur ou à air soufflé, plus économes que les modèles à tambour et moins agressifs pour le linge.
  • Optez pour un modèle avec réglage du taux d'humidité. Inutile de battre le record du séchage : légèrement humide, le linge se repasse mieux.
  • Un appareil programmable ou avec timer permet de sécher le linge au tarif de nuit plus économique.
  • Nettoyez le filtre à air après chaque séchage.
  • Faites fonctionner vos appareils tard dans la nuit, afin de profiter (suivant le service EDF) d'une facturation moindre du Kwh, et pour ne pas accroître les pics de consommation électrique.

La fraîcheur :

Pour rafraîchir naturellement son logement, il faut tout d'abord empêcher la chaleur d'entrer...

  • Fermez les volets, stores extérieurs ou intérieurs. Si vous avez le choix, les stores extérieurs sont bien plus efficaces. Préférez les couleurs claires qui reflètent les rayons du soleil. Les couleurs sombres les absorbent et donc chauffent. Pensez aux volets persiennés.
  • Évitez l'utilisation du sèche-linge, machine à laver, lampe halogène, four et toute autres production de chaleur inutile ou que vous pouvez faire fonctionner la nuit. Éteignez l'écran d'ordinateur et TV en veille... ils dégagent beaucoup de chaleur.
  • Vous pouvez apposer des films anti-UV à l'extérieur sur les baies vitrées. Ils empêchent les rayons du soleil de chauffer l'intérieur du logement.
  • Pensez à ombrager également vos façades à l'aide de la végétation.

Puis, rafraîchir l'air intérieur :

  • En priorité : créez des circulations d'air la nuit en ouvrant deux fenêtres opposées pour évacuer la chaleur stockée dans les murs.
  • Installez des plantes vertes : elles humidifient et rafraîchissent l'air, surtout si vous les vaporisez d'eau le matin et le soir.
  • Étendez un drap humide devant la fenêtre en cas de très forte chaleur : il procure une réelle fraîcheur.
  • Utilisez un ventilateur d'appoint ou de plafond (privilégiez les brasseurs d'air qui sont très efficace) : en brassant l'air, il donne une sensation de fraîcheur. À éteindre dès que vous quittez la pièce !
  • Utilisez un brumisateur d'eau (comme pour les plantes ou les parfums) pour vous-même et pour rafraîchir l'air des pièces.
  • Evitez l'utilisation de climatiseurs. Mais si c'est le cas, fermez les pièces ainsi rafraîchies et n'exagérez pas la température de réglage de l'appareil. L'ADEME préconise de ne pas régler cette température en dessous de 26°C et de garder une différence, avec la température extérieure, de 5 à 7°C.

Divers :

L'ordinateur :

  • Pensez au label Energy Star.
  • Réglez de façon approprié votre écran de veille et préférez celui-ci à un économiseur d'écran qui économise la durée de vie de votre écran et non sa consommation. Sachez que l'écran est le principal consommateur d'énergie de votre ordinateur.
  • Si vous devez acheter un ordinateur, préférez les portables. Leur fonction de mobilité et donc de fonctionnement en mode batterie, ont entraîné les fabricants à utiliser une architecture et des composants peu gourmands en énergie.
  • De façon général, soyez vigilant à votre consommation de papier. Relisez à l'écran avant d'imprimer d'autant plus les impressions en série, et faites du Recto-Verso. Si lors de l'avènement de l'informatique les papetiers ont craint de voir décliner leur activité, il s'avère en réalité que l'informatique a fait accroître cette consommation. Souvent il suffit de revoir sa mise en page pour économiser une dernière qui n'est annotée que d'une ou deux lignes.
  • Comme l'ensemble de vos appareils, ne laissez pas en veille votre ordinateur et ses périphériques (notamment votre modem externe), mais éteignez les si vous ne les utilisez pas. A défaut éteignez au moins l'écran de votre ordinateur.
 
Site internet financé par la Région Guyane
Tous droits réservés - Informations légales & techniques
Haut de page